Les carnets d’Inde
Carnet de voyage Décembre 2019

L’un des coups de cœur de notre parenthèse indienne. L’île de Munroe est un havre de paix, au cœur des cocotiers. Il ne sert à rien de courir, ici, on vit au rythme du soleil et des tâches quotidiennes. Ce n’est pas une île au large, juste séparée du continent par une rivière, elle est accessible en train. 

À notre arrivée dans la petite gare de Munrotutu, après notre premier trajet en train indien, notre hôte nous assure qu’il suffit d’aller voir un tuk tuk et de lui donner son nom, ici, tout le monde le connaît ! Et ce fut vrai. 

Vishnu à 32 ans, il est né sur l’île, tout comme son père et son grand-père, ainsi que ces deux filles, dont la dernière à quelques mois. Il part parfois quelques jours à bord du ferry rejoignant Kollam, il fait parti de l’équipage. Le reste du temps, il accueille les touristes dans ses chambres d’hôte et il les promène en barque dans les canaux qui forment les backwaters (les eaux de derrière).

Notre séjour à Munroe Island a été un vrai bonheur, en grande partie grâce à Vishnu et sa famille. nous avons mangé matin, midi et soir, les repas préparés par sa femme et sa maman, et nous nous sommes régalés. À chaque repas, la grand-mère nous observait, depuis la cuisine, pour voir si nous étions satisfaits. À chaque repas, je goûtais, puis la regardais et lui tendais un pouce vers le haut. Après cela, elle me souriait et retournait à ses occupations. 

Les backwaters sont un ensemble de lagunes, rivières et lacs situé sur la côte Ouest de l’Inde dans l’état du Kerala, longeant la mer d’Arabie. Les hommes ont creusé des canaux, reliant l’ensemble de ces lagunes. Ils servent, initialement, au transport de marchandises. 

livre par le canal, livrant les femmes de la maison en riz et autre denrées

En effet, nous nous sommes vite rendu compte que le petit canal au bord de notre chambre n’était pas destiné au transport de touriste. Du petit matin au début de soirée, postiers, marchands de casserole ou encore vendeurs de riz se succèdent. Chacun son cri. Les femmes alors, s’approche du canal et c’est au pied de la maison que se fait l’échange : roupies contre une poignée de riz dans la casserole. Ici, on vend en vrac, sur le pas-de-porte.

Munroe Island est une petite île où tout le monde se connaît, il y a une poignée de restaurants et quelques chambres d’hôte et petits hôtels, deux ou trois agences de location de houseboat, et des temples et des églises. Trois rues principales, et des dizaines de ruelles ou chemins parcourant les canaux. C’est un endroit paisible. Les habitants sont souriants et disponibles, on sent aussi qu’ils ont la blague facile, et ce même avec la barrière de la langue. En tant que touriste, on vous remarque, on vous sourit, avec gentillesse et pudeur. Après les quelques regards, «tueurs » que j’ai vécus à Kochi, Monroe Island m’a fait un bien fou humainement. J’ai retrouvé les sensations du Népal, les regards curieux mais bienveillants, les échanges de sourire, la sérénité.

Le levé du soleil sur les backwaters.

Vishnu, dés notre arrivée, nous propose de nous emmener voir le levé du soleil sur l’un des lacs. nous fixons donc le rendez-vous dès le lendemain matin, 5 h, au crépuscule, départ devant la maison. Ce fut l’un des souvenirs qui restera à jamais gravé dans nos mémoires. Les levés de soleil sont magiques. La lumière qui dévoile le monde. 

levé de soleil sur les backwater de munroe island

La navigation a débuté de nuit, à travers les canaux, nos sens en éveil. Le silence disparaît avec les rayons du soleil qui apparaissent. Le manège de la nature. Quand la nuit s’en va et que le soleil s’en vient, alors les oiseaux s’éveillent et chantent, la barque, elle, flotte silencieusement, au rythme des coups de pagaie de Vishnu. On ne dit pas un mot, on regarde, émerveillé, la lumière se fraye un chemin entre les feuilles de cocotiers. Je retiens mon souffle, puis soupire. Je me dis que je vis ma plus belle vie, des montagnes du Népal aux canaux de Munroe, la beauté de la nature m’émeut.

Plus nous avançons, plus la lumière dévoile la vie sur l’île, les habitants qui s’éveillent, des scènes de vie, les canards et les hommes font leur toilette. Après plusieurs minutes de navigation, nous arrivons sur un lac, pendant que nous admirons le reflet quasi-parfait des cocotiers dans l’eau, Vishnu accroche la barque à la mangrove. C’est ici que nous avons admiré le levé du soleil, tout en discutant de l’île et son histoire, de Vishnu et de ses ancêtres.

le reflet des palmiers dans l'eau des backwater au levé du soleil - bleu violet rose

Nous avons terminé notre ballade sous le soleil chaud du petit matin, au retour dans les canaux, nous avons découvert les fermes de poissons, et les maisons traditionnelles en feuille de palmier. Nous nous sommes arrêtés pour regarder ces femmes façonner des cordes en coco, ou encore la construction d’un bateau. Vishnu connaît tout le monde, et tous les attraits de son île, il est l’hôte parfait, celui avec qui l’on partage.

la vie sur l’île

Kerala signifie « Terre de cocotier ». Sur l’ile de munroe, l’on exploite la coco sous toute ces formes, on l’a boit, on l’a mange, on en fait de l’huile. On utilise les feuilles et les branches pour les maisons.

Sa fibre pour faire des cordes, et la coque pour faire des plats. Elle est l’une des principales sources de revenues de l’île.

Après ce beau moment, nous avons passé nos journées à nous reposer, nous promener, échanger avec les autres voyageurs et notre hôte. Jérôme a arpenté l’île à vélo et moi, j’ai écrit. Un moment de repos, sans se préoccuper des transports, des bus, de l’itinéraire du lendemain. Sans aucun autre bruit que ceux de la nature. Ici, les hommes sont plus silencieux que les canards ! Nous avons trouvé, ici, exactement ce que nous cherchions : du repos, de l’authenticité et une bonne raison de ne rien faire !

Munroe Island et les backwater en pratique

S’y rendre :
Nous avons pris le train depuis Kochi jusqu’à la gare de Munroturuttu. . 2h de trajet (sans compter le retard !). Il y a plusieurs trains dans la journée, vous pouvez vous présenter au comptoir et acheter le billet avant le départ.
Prix du billet : 60 roupies
Lien de l’application pour consulter les horaires : ici


Se loger :
Chez Vishnu et sa famille.
Pour environ 1300 roupies/nuit (16€).
Un bungalow double avec salle de bain, lit double, et terasse.
Je vous donne le lien booking et aussi le numéro de téléphone direct de Vishnu. Vous pouvez ainsi le contacter, ce qui lui évitera la commission booking !
Reserver avec booking : ici
Contacter Vishnu sur Whatsapp : +91 9539887172


Se nourrir :
Nous avons pris tout nos repas chez Vishnu.
D’une part car le prix était correct, que la nourriture était maison et délicieuse, typiquement indienne sans trop d’épices pour nos palais occidentaux. Mais aussi car nous n’avons trouvé qu’un seul restaurant sur l’ile et qu’il proposait un plat unique : Masala. Autant manger sur place !
Prix du repas pour 2pers. : 300 roupies vegetarien – 600 roupies avec poisson.
(à noter que tout dépends du prix du poisson et de la saison)